Son histoire

Moyen-Age Le Château de Pressac fut fondé au Moyen-Age, en témoigne sa porte médiévale. Le Château fût ensuite fortifié plusieurs fois.
1453 C'est au Château de Pressac, à l'issue de la victoire française à Castillon-la-Bataille, qu'a eu lieu la reddition mettant fin à la guerre de Cent Ans.
Début Renaissance Le Château de Pressac était un édifice important qui ne comptait pas moins de 27 tours, certaines d'entre elles existant encore à l'état de vestiges.
Début du XVIIIème siècle De 1737 à 1747, Vassal de Montviel implantait dans ses vignobles un cépage noble originaire du Quercy : l'Auxerrois. Dans les vignobles alentour, les propriétaires firent de même. Ainsi, le cépage prit le nom de « Noir de Pressac ». Plus tard, le Sieur Malbek le développa dans le Bordelais, et le cépage fut alors appelé « Malbec ».
1775 Lors de la vente du Château par le Sieur d'Anglade à Jean-Marc Constantin, le notaire décrivait le château de la façon suivante :«Un vieux château, dont parties sont tombées en ruines, et précédé de douves, logements de paysans, chais, cuviers, futs, avant cour, le tout entouré de murs.»
1860 Maximin Joselin rachète le domaine à la famille Constantin et entreprend de très importants travaux de reconstruction et de rénovation du château et de ses dépendances.
XXème siècle En 1997, Jean-François et Dominique Quenin acquièrent la propriété. Ils effectuent à leur tour d'importants travaux d'amélioration et d'extension du vignoble. Ils remettent notamment en culture des coteaux escarpés, anciennement travaillés avec des bœufs, en créant d'étroites terrasses en courbes de niveau.Le chai, quant à lui, a été entièrement repensé et rénové en 1999.
XXIème siècle - GRAND CRU CLASSE EN 2012 C’est à l’automne 2012, lors du nouveau classement de Saint-Emilion que Château de Pressac a été promu Grand Cru Classé de Saint-Emilion. Supervisé par l’INAO, ce nouveau classement s’est appuyé sur un dossier complet : qualité des vins, terroir, entretien des vignes et des chais, matériel, etc… récompensant ainsi les efforts des propriétés pour améliorer sans cesse la qualité des vins de l’appellation.